Les bronzes de Bruce Krebs nous interpellent certes, mais sans jamais nous provoquer. Il est rare de nos jours, de découvrir une œuvre à la fois réjouissante et profonde. Réjouissante, parce qu’elle est faite de clins d’œil improvisés, quasi cinématographiques, et profonde parce que le sculpteur s’attache à nous parler de ce qui nous touche au plus près, comme « la perte du langage », « la curiosité »… Qu’elle soit d’actualité ou purement plastique, son inspiration nous va toujours droit au cœur.

Bruce Krebs vit et travaille à La Rochelle.




De génération en génération (monument situé sur les remparts de La Rochelle)
( fonderie Les météores )




La dernière bouffée d'air ( fonderie Landovski )



La curiosité ( fonderie Les cyclopes )


Retour à l'index